Lors d’une cérémonie organisée hier à l’école Yaguel Yaacov en mémoire des Juifs déportés de Montrouge et Malakoff, Luc Chatel a rappelé que « l’école ne cessera d’être ce lieu unique où se transmettra l’histoire de la Shoah ».

Récemment accusé par le cinéaste Lanzmann d’avoir supprimé le mot « Shoah » des manuels scolaires, Luc Chatel a insisté sur « l’exigence d’enseigner à chacun de nos enfants l’histoire de la Shoah, au moment où s’effacent progressivement les derniers témoins directs ». Le président du Consistoire, présent à la cérémonie, a exprimé sa gratitude au ministre de l’Education nationale en affirmant qu’il savait qu’il « avait insisté pour que dans les ouvrages scolaires, le mot ‘Shoah’ continue à représenter ce moment inoubliable, inexcusable ».