80 candidats recalés au concours de professeurs des écoles auraient répondu favorablement au courrier de l’académie de Paris leur proposant d’effectuer des remplacements ponctuels d’enseignants absents. A la fin du mois de septembre, l’académie avait envoyé un courrier à 180 « reçus-collés » pour « anticiper de futurs besoins de remplacement qui pourraient se faire ressentir dans quelques mois ». Les syndicats avaient vivement critiqué l’initiative et réclamé le recrutement de remplaçants titulaires sur liste complémentaire au concours 2011.

Selon Gérard Duthy, inspecteur d’académie en charge du premier degré, le recours à la liste complémentaire est « un système qui fonctionnait antérieurement mais qui n’est plus réglementaire ». Il estime en outre que les reçus-collés « offrent toutes les garanties par rapport à une éventuelle future pratique professionnelle », puisqu’ils « ont un master complet, et dans le cadre de ce dernier, ils ont réalisé des stages d’observation, des stages en pratique accompagnée et deux stages en pleine responsabilité ».