Jérôme Lambert, secrétaire général du Snuipp-FSU Paris, a appelé vendredi le ministère à « rouvrir la liste complémentaire [du concours] et recruter des fonctionnaires stagiaires » en tant qu’enseignants remplaçants.

Dans une motion commune, publiée le 4 novembre, le Snuipp-FSU, le SNUDI-FO, le SE-UNSA et SUD Education Paris ont dénoncé l’intention du ministère de l’Education nationale de recourir à des contractuels pour pallier le manque de titulaires remplaçants dans le premier degré. Ce dernier avait en effet adressé fin septembre un courrier aux candidats recalés au concours pour leur proposer d' »assurer un service complet d’enseignement devant classe » sur une « période qui pourrait aller de quelques semaines à quelques mois ».

Selon Jérôme Lambert, « cette situation est due à la pénurie organisée avec la baisse du nombre de places au concours ». « Puisque l’inspection d’académie a fait la démarche de solliciter les anciens étudiants de M2, elle pourrait également solliciter ces enseignants [sur liste complémentaire], qui sont titulaires et formés », estime-t-il. « Ces enseignants auraient un statut de fonctionnaire stagiaire l’année prochaine ».