Jack Lang, dans un entretien au Monde déclare aujourd’hui que « la droite est coupable d’un double saccage du paysage éducatif. Quantitatif d’abord : 150 000 postes supprimés en dix ans, soit 15 % des effectifs de l’éducation nationale. »

Et également, d’un saccage qualitatif avec « la multiplication des classes surchargées, le massacre de la formation des enseignants, la recrudescence des violences, la hausse de l’échec scolaire ».

Camille Bedin, secrétaire nationale de l’UMP en charge de l’égalité des chances, a réagi dans un communiqué aux propos de cette interview : « Jack Lang, dont la présence au ministère de l’Education nationale a été caractérisée par la profusion de propos démagogiques et l’absence de toute réforme concrète, se laisse aller une fois de plus à des déclarations passant volontairement sous silence la réalité de l’école ».