Les crédits budgétaires 2012 pour l’enseignement supérieur et la recherche ont été votés hier à l’Assemblée. Si le budget de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a été épargné par les restrictions budgétaire, ce n’est pas le cas des programmes de recherche liés à d’autres ministères.

Ainsi par exemple, les crédits de recherche alloués à l’Ademe, au CEA ou au CNES ont été diminués.

Répondant aux critiques des députés de gauche, le ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Laurent Wauquiez a répondu que dans le cadre de l’effort général de gestion de la dépense publique, un « choix politiquement fort a été fait d’en exonérer totalement le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche ». Mais « que pour des missions rattachées à d’autres ministères, il y avait des ajustements à la marge ».