Les promesses de Sarkozy aux enseignants

Nicolas Sarkozy a profité de son intervention télévisée, organisée ce jeudi soir, pour évoquer la revalorisation du métier d'enseignant.

Nicolas Sarkozy s’est voulu rassurant vis-à-vis des enseignants lors de son intervention télévisée hier soir. Si le sujet de l’émission n’était pas l’éducation mais l’économie, le président s’est attardé plusieurs fois sur la revalorisation du métier d’enseignant. Il a notamment déploré « la paupérisation », « la descente dans l’échelle sociale » des professeurs et fait remarquer qu' »être enseignant aujourd’hui, c’est pas facile ».

Nicolas Sarkozy n’a cependant pas remis en cause sa politique de suppressions de postes dans l’éducation, rappelant qu’il avait « supprimé 150.000 postes de fonctionnaires » depuis le début de son mandat et qu' »il faudra continuer ». Il en a profité pour tacler le candidat socialiste à la présidentielle François Hollande. « Quand j’entends dire qu’il faut embau­cher 60.000 ensei­gnants de plus: mais où est-ce qu’on va trou­ver l’argent ?  » a-t-il interrogé, évoquant la promesse du candidat PS de créer 60 000 postes d’enseignants. Pour le président sortant, cette mesure serait un obstacle à la revalorisation du statut d’enseignant. Il estime en effet impossible de « reva­lo­ri­ser les salaires des ensei­gnants » en « aug­men­tant tou­jours plus » leur nombre. « Des enseignants moins nombreux mais plus payés et plus respectés. C’est la seule poli­tique possible » a conclu Nicolas Sarkozy.

Source(s) :
  • AFP, lemonde-educ.blog.lemonde.fr, lci.tf1.fr, .letelegramme.com

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.