Création de postes dans l’éducation : les contradictions du PS

Les déclarations de Michel Sapin sur la création de 60 000 postes dans l'éducation promise par le PS sont contradictoires avec les annonces de François Hollande.

Michel Sapin a contredit François Hollande, mardi, sur le financement des 60 000 postes dans l’éducation promis par le candidat à la présidentielle. Le député PS a annoncé dans le 6-9 d’i-Télé que la création des postes d’enseignants serait « bien entendu […] com­pen­sée par des baisses de postes ailleurs », tandis que François Hollande avait toujours soutenu qu’elle serait « financée par des économies équivalentes sur les exonérations de cotisations sociales et les niches fiscales ». Stéphane le Foll, organisateur de la campagne de François Hollande, a démenti l’information dans le JDD : « Il n’a jamais été dit que la création de 60.000 postes dans l’éducation nationale signifiait la suppression de 60.000 postes ailleurs ». « Dans la fonction publique, certains secteurs ont des besoins importants, d’autre moins. Il s’agit de trouver le bon équilibre ».

Michel Sapin s’est étonné de la polémique engendrée par ses déclarations. « François Hollande l’a toujours dit : il n’a jamais été question d’augmenter le nombre de fonctionnaires, a-t-il expliqué dans le Monde. Nous allons arrêter le non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite et nous le remplacerons par une appréciation raisonnable et raisonnée des besoins. »

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.