[vid id= TtkwlnuA29A]

« Lecture déconseillée au corps enseignant ! » L’avertissement imprimé en rouge sur la couverture du livre d’Emilio Bouzamondo donne le ton de l’ouvrage. La lecture de La suprématie des professeurs est-elle juste ? risque en effet de froisser la sensibilité des enseignants les plus susceptibles ! Ce petit livre au titre provocateur est un pamphlet contre l’autorité abusive des professeurs et les « infâmes supplices » endurés par les élèves soumis à leur autocratie.

Une semaine d’exclusion après l’écriture de l’ouvrage

La suprématie des professeurs est-elle juste ? a été écrit après une altercation d’Emilio Bouzamondo avec un professeur. Révolté par l' »étroiture (sic) d’esprit » et la « tendance à tout exagérer » de ses enseignants, Emilio s’est lancé dans l’écriture d’un texte destiné à « réorganiser les pensées des élèves opprimés en un ouvrage philosophique ». Ce manuscrit, remis à son professeur de français « par provocation », lui valut une semaine d’exclusion. 

Il faut dire qu’Emilio n’y va pas par quatre chemins : les enseignants sont assimilés aux « empereurs romains » dirigeant des « esclaves révoltés », se croyant « investis d’une puissance divine » et employant des « moyens radicaux comparables à la bombe atomique ». Virulent, impertinent et souvent ironique, l’ouvrage d’Emilio a déclenché un buzz médiatique auquel lui-même ne s’attendait pas.

Simple provocation d’un élève en pleine crise d’adolescence ou amorce d’un dialogue constructif pour améliorer la relation élève-professeur ? Aux enseignants de trancher !

Extrait

Non, sérieusement, les traditionnalistes sont très nombreux et restent figés sur des valeurs semblables à celles décrites dans l’avant-propos. Malgré une réjuvénation récente au sein du corps enseignant de tous les collèges, qui semblait promettre une alternative au problème suivant : l’étroitesse d’esprit des professeurs, rien ne vient à changer. Sachant que ces derniers ont un métier, une grande connaissance dans la matière qu’ils enseignent (en théorie), et qu’en face d’eux se trouvent des (pré)adolescents sans grandes connaissances, ils se permettent une arrogance assez déplacée.

La suprématie des enseignants est-elle juste ? Emilio Bouzamondo, éditions Praelego, juin 2011.