Une enquête de la DGCCRF révèle que les steaks hachés servis dans les cantines scolaires et les hôpitaux ne respectent pas la règlementation en matière de qualité nutritionnelle. Deux tiers d’entre eux présentent en effet un taux de collagène trop élève, dû à la proportion importante de nerfs et tendons mélangés à la viande. Pour un tiers des steaks, c’est le taux de graisse qui pose problème ; ils seraient susceptibles d’augmenter le risque d’obésité et de maladies cardio-vasculaires.

Selon Philippe Durrèche, spécialiste de la restauration collective, interrogé par Le Figaro, les steaks ne sont pas les seuls incriminables, puisque « les nuggets de volaille qu’on sert dans les cantines contiennent 20% de peau de dinde ».

Quatre fournisseurs ont été poursuivis au pénal par la DGCCRF. Ils risquent une amende de 450 euros par produit non conforme.