Étudiants étrangers : les grandes écoles montent au créneau

Selon la Conférence des grandes écoles, trente dossiers litigieux viennent d'être débloqués. Mais les cas se multiplient.

30 dossiers litigieux d’étudiants étrangers dotés de diplômes français viennent d’être débloqués grâce aux ministères de l’Enseignement supérieur et de l’Intérieur, alors que les jeunes gens venaient de se voir signifier un refus de travailler en France par l’administration. C’est ce qu’annonce la Conférence des grandes écoles, qui doit apporter 150 nouveaux dossiers au ministère de l’Intérieur.

 Ils concernent des étudiants ayant signé un contrat de travail dans des entreprises françaises mais qui ont reçu un refus ou sont en attente au-delà des délais habituels. Indiens, Américains, Libanais, Japonais, Turcs, Russes, Algériens ou Argentins, ils sont diplômés d’écoles d’ingénieurs et d’écoles de commerce, dont les plus prestigieuses : Polytechnique, École des Ponts, ESTP, ESSEC ou HEC. Ils ont trouvé des emplois dans les télécommunications, le conseil, la banque, la finance, l’énergie ou le BTP. Deux d’entre eux avaient même été embauchés dans des ministères !

 Par sa démarche, la CGE entend montrer les effets « injustes » pour les diplômés étrangers, et « délétères » pour les entreprises françaises, de la circulaire du 31 mai, signée des ministres de l’Intérieur Claude Guéant et du Travail Xavier Bertrand, visant à limiter l’immigration professionnelle.

 Pour Pierre Tapie, le président de la Conférence, « Ces refus de visas de travail auront des conséquences sur l’attractivité de la France ». Ils constituent en outre « une contrainte supplémentaire sur les entreprises ». La CGE souhaite donc qu’un nouveau texte interministériel soit rédigé pour clarifier les conditions d’accès à l’emploi des jeunes étrangers. Le ministre de l’Intérieur estime pour sa part que « la vocation première des étudiants, c’est de retourner chez eux pour faire profiter leur pays de leurs compétences ». Claude Guéant entend toutefois « apporter de manière pragmatique des solutions, au cas par cas ».

Source(s) :
  • AFP, France Soir, les Échos, Capital, la Tribune, lePoint.fr, le Figaro.fr, l'Orient-le Jour (Liban), El Watan (Algérie)

Partagez l'article

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.