D’après le pédopsychiatre Marcel Rufo, le projet d’évaluation des élèves en maternelle évoqué par le ministère pourrait « conditionner les enfants à échouer ». Pour lui, cela revient en effet à « coller une étiquette extrêmement anxiogène sur les enfants ».

« Si un enfant est repéré comme en difficulté, […] il sait qu’il déçoit ses parents et il va se cantonner dans l’échec. Lorsqu’on est signalé tôt comme en difficulté, on le devient » explique le pédopsychiatre dans une interview accordée à France 3.

Le ministère de l’Education nationale avait présenté mercredi un dispositif visant à repérer les élèves « à risque » et « à haut risque » grâce à la mise en place d’évaluations dès la maternelle. Le projet s’était attiré les foudres des syndicats et des médias, obligeant le ministère à se justifier.