Primaire : inégalités « criantes » entre écoles riches et écoles pauvres

Une enquête intitulée "L'argent de l'école : en quête d'égalité" révèle des inégalités "très criantes" de financement entre écoles riches et écoles pauvres.

Le Snuipp-FSU, l’AMRF et l’Andev ont présenté hier les résultats de l’enquête « L’argent de l’école : en quête d’égalité », selon lesquels il existerait des différences « très criantes » entre les moyens alloués aux écoles primaires en France. Selon Sébastien Sihr, secrétaire général du Snuipp-FSU, « cette enquête montre que les crédits scolaires peuvent varier de un à dix, de 13 à 130 euros par élève et par an ».

Pour Sébastien Sihr, « les dif­fé­rences entre écoles riches et écoles pauvres sont dues aux capa­ci­tés de finan­ce­ment des villes et ‘du bon vou­loir des poli­tiques muni­ci­pales' ». De plus, comme le souligne Vanik Berberian, de l’AMRF, « 96,16 % des acteurs interrogés estiment que les communes se retrouvent trop souvent en charge d’assumer le coût financier et humain des mesures décidées par l’État ».

Les trois organisations ont donc établi une liste de cinq propositions destinées à « garantir les principes de gratuité et d’égalité de l’école » : l’établissement d’une « charte nationale précisant la dotation minimale en fournitures et matériels indispensables », la mise en place d’un « fond de péréquation abondé par l’État afin de venir en aide aux communes déshéritées », la définition des « responsabilités et charges entre communes et État en matière d’actions éducatives », la garantie « au niveau local de la juste répartition de l’effort national pour tous les territoires » et l’élaboration d’un « kit de base de moyens que chaque commune fournira à chaque classe ou chaque élève, sur lequel l’État s’engagera ».

Source(s) :
  • AFP, AEF

Partagez l'article

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.