Yves Lichtenberger, cosignataire du rapport de Terra Nova sur la hausse des frais d’inscription à l’université, défend ses propositions polémiques dans un entretien accordé à Libération.

Pour « combler le déficit de financement des universités », le rapport d’Yves Lichtenberger avait préconisé de tripler les droits d’inscription en licence, choquant, entre autres, le parti socialiste dont Terra Nova est pourtant proche.

Accusé de vouloir « faire payer les plus pauvres », Yves Lichtenberger rappelle qu’il écrit clairement que « les boursiers sont exonérés [de frais d’inscription] ». Pour améliorer le système de financement actuel, « inefficace et inéquitable », et favoriser l’investissement des étudiants, Yves Lichtenberger réitère sa proposition d’augmenter les droits d’inscription universitaires. Cela permettrait, selon lui, d’introduire « un nouveau contrat pédagogique » et d’améliorer l’implication des universités dans l’accompagnement des étudiants.