« Peut mieux faire », « Résultats satisfaisants », « Des progrès »… Heureusement, certains professeurs ne cèdent pas à la facilité de ces appréciations d’une banalité affligeante, déclinées à l’infini sur les bulletins scolaires de générations d’élèves.

Leurs appréciations caustiques, ironiques ou humoristiques ont été rassemblées par Stéphane Ramet, jeune prof de français, dans un petit ouvrage hilarant. Les perles des bulletins de notes met à l’honneur ces enseignants qui laissent s’exprimer leur talent poétique sur les bulletins scolaires.

La préface de Jean-Paul Brighelli est un hommage nostalgique aux « kalamazoos »(1), ces cahiers de notes géants, espaces d’expression sur lesquels les enseignants exerçaient, à la fin de chaque trimestre, leur art de la rhétorique.

Et certains se révèlaient particulièrement doués !

Morceaux choisis

Se laisse couler sur sa chaise comme un fromage au soleil.

Un véritable cerveau lent, et au milieu, du vent.

Oui-oui n’est pas le fils caché de Sissi…

Peut mieux faire. Ou peut-être pas.

Vous usez mes stylos rouges.

Pour l’examen blanc, vous avez confondu eschatologie et scatologie. Résultat, vous avez fait de la m… Cet accident mis à part, le niveau est bon.

Les perles des bulletins de notes, Jean-Claude Gawsewitch éditeur, 08/09/2011, 160 p.