Sur BFM TV hier, les trois candidats socialistes François Hollande, Martine Aubry et Ségolène Royal, ont exprimé leur désaccord sur leur projet éducation.

François Hollande a proposé de créer 60 000 postes dans l’Education nationale en cinq ans s’il est élu président de la République.

Martine Aubry et Ségolène Royal jugent cette proposition irréaliste au niveau budgétaire. De plus souligne la première, mettre des moyens ne suffit pas : pour elle en effet, « il n’y a pas de réforme sans embauche, donc il va falloir faire des embauches mais il n’y a pas non plus d’embauche sans réforme ».

Arnaud Montebourg s’est a contrario montré favorable au « message de la réembauche » d’enseignants de François Hollande.