Le Figaro revient aujourd’hui sur la rumeur de suppression par le gouvernement d’un mois de vacances scolaires, qui a fait descendre dans la rue vendredi des centaines de lycéens dans plusieurs régions de France.

Des textos et Facebook sont à l’origine de la diffusion de cette rumeur auprès des élèves. Elle est entièrement fausse, réagit le ministère de l’Education nationale.

Des débordements ont eu lieu lors de ces manifestations : à Lyon par exemple, des jeunes ont été interpellés, et les établissements scolaires sont aujourd’hui sous haute surveillance, indique 20minutes .

On peut voir sur le site de France Info une copie d’écran du texto et des messages facebook et twitter, qui ont déclenché le mouvement de révolte.