Que pensez-vous des remèdes existants pour trouver le sommeil ?

Le Dr Sylvie Royant-Parola, psy­chiatre neu­ro­bio­lo­giste, spé­cia­liste des troubles du som­meil, répond à notre question.

Suite à l’entretien qu’elle nous a accordé et aux conseils donnés aux enseignants pour qu’ils aient un meilleur sommeil, Sylvie Royant-Parola répond à notre question sur les médicaments :

« Il faut être vigilant, d’autant que de récentes études sur les enseignants montrent que leur consommation est assez importante. Cela dit, le fait de prendre quelque chose peut apporter la réassurance nécessaire pour s’endormir pour certaines personnes un peu anxieuses, mais pas dépressives ni touchées par une anxiété majeure.

Certains médicaments sont en vente libre, dont les produits dits ETC, des préparations faites avec plus ou moins de bonheur. Dans le pire des cas, certains produits dits « naturels » pas toujours contrôlés s’avèrent toxiques. Par exemple certains somnifères à base de plantes, pour lesquels on a constaté que le solvant et l’additif étaient toxiques pour le foie. Le plus souvent ils sont inoffensifs, mais tellement inoffensifs qu’ils ne sont pas non plus actifs.

Le seul produit qui a été montré comme actif est la Valériane. Le produit Donormyl, somnifère en vente libre, a des inconvénients. C’est un antihistaminique dont l’action varie selon les personnes. Et son action est longue, aussi il peut avoir des effets sur la vigilance le lendemain, avec des somnolences, ce qui n’est pas anodin.

D’autres médicaments sont délivrés uniquement sur prescription médicale. Ils ont un effet sur le sommeil objectif et mesuré, mais créent d’autres soucis. Car l’insomnie est une maladie chronique, qui dure tout le temps et toute la vie. Lorsqu’on a un rapport au sommeil perturbé, les somnifères vont en modifier la structuration en donnant un sommeil plus léger, en réalité moins efficace. Au bout d’un moment la personne se réveille de nouveau sous somnifère, simplement elle oublie qu’elle s’est réveillée car ce somnifère a aussi un effet amnésiant. Ce traitement n’est pas adapté pour le long terme. C’est pourquoi on le conseille sur de courtes périodes, ou en discontinu. »

Et vous, lecteurs, quelle est votre méthode pour avoir un bon sommeil et lutter contre le stress accumulé pendant les cours ?

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.