Alors que la grève dans l’Education nationale demain promet d’être très suivie, certains enseignants font un choix encore plus radical pour protester contre les suppressions de postes et le nombre insuffisant de classes.

Ainsi Catherine Horeau, institutrice au Grand-Celland, en Normandie, jeûne depuis une semaine et dort dans l’école pour protester contre « des suppressions de postes » qui « démolissent l’école publique » et aussi pour demander l’ouverture d’une classe dans son école. (Source liberation.fr)