Après le coup d’éclat du maire de Sevran, Stéphane Gatignon, qui avait demandé il y a trois mois l’envoi de casques bleus pour rétablir la sécurité dans sa ville de Seine-Saint-Denis, c’est au tour des parents d’élèves du 93 de contacter l’ONU, pour réclamer une aide humanitaire.

La FCPE, première fédération de parents d’élèves, souhaite ainsi attirer l’attention sur la situation du département, qui manque cruellement de médecins scolaires. Actuellement, 40% des postes ne sont pas pourvus. On compte en moyenne un médecin pour 9.600 élèves dans le département, et une infirmière pour 1.300 élèves. Certains médecins ont plus de 15.000 élèves à suivre.

La médecine scolaire est une spécialité qui attire peu les étudiants de médecine, car les salaires sont assez faibles (1.800 euros en moyenne, 1.660 en début de carrière).