Le HCE critique les évaluations du système éducatif

Dans un rapport qu'il vient de publier, le Haut conseil de l’Éducation critique sans ménagement les évaluations menées en CE1, CM2 et 3ème.

« Partiels », « peu exigeants », « peu fiables » ou « trompeurs »… Dans un rapport qu’il vient de remettre au président de la République, le Haut conseil de l’Éducation ne ménage pas ses critiques contre les dispositifs d’évaluation des élèves dans le primaire et en fin de collège.

 Le HCE déplore en particulier que les indicateurs évaluant les « compétences de base » n’en mesurent qu’une et demie sur les sept listées dans le « socle commun ». Quant aux évaluations passées par les élèves, elles instaurent une « confusion manifeste » entre une évaluation du système éducatif et une évaluation de sa classe par le maître. En outre, leur forme, questionnaire à choix multiple, « ne permet pas de prendre en compte des capacités aussi essentielles que l’expression écrite ou orale en français, ou la construction de figures géométriques en mathématiques ».

 Le HCE dénonce enfin, une « diversité de pratiques » d’une école, et même d’une classe à l’autre, qui ne permet pas à ces dispositifs de « servir de support à l’élaboration rigoureuse d’un indicateur de pilotage du système éducatif relatif aux acquis. »

 Très critiques depuis l’instauration de ces évaluations, les syndicats ont immédiatement repris ces arguments à leur compte. Le SE-Unsa a notamment demandé à Luc Chatel de « suspendre » des évaluations n’ayant « aucun intérêt pour les enseignants et leurs élèves. » Pour le SNUipp-FSU, « une évaluation sérieuse des acquis et des difficultés des élèves nécessite des indicateurs fiables et pertinents. Elle doit aussi se déployer dans la durée et en toute indépendance. »

 Les recommandations du HCE vont, du reste, dans ce sens. Le rapport suggère d’abandonner purement et simplement les épreuves actuelles, pour mettre en place de nouvelles évaluations, menées par « une agence indépendante » des décideurs politiques. Pour les neuf experts du Haut conseil, « il est essentiel en effet que, dans notre démocratie, les données concernant les résultats de notre système éducatif soient objectives et transparentes, donc incontestables ».

Source(s) :
  • AFP, Europe1.fr, l'Humanité

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.