Le secrétaire général de l’UMP, Jean-François Copé, a jugé ce mercredi que les informations du rapport « Regards sur l’éducation 2011 » de l’OCDE, « déformées et partiales », comportaient des « imprécisions choquantes ».

L’étude comportait des indicateurs sur le niveau de rémunération des enseignants dans les pays de l’OCDE. Elle révélait notamment la faiblesse des salaires statutaires des enseignants français, inférieurs à la moyenne des pays de l’OCDE. Elle pointait également du doigt la situation « alarmante » de la France, l’un des rares pays où le salaire des enseignants n’a pas augmenté depuis 1995.