Interrogé ce lundi sur les promesses de François Hollande pour l’éducation, Manuel Valls a déclaré dans la Matinale de Canal+ que « la réponse ne [pouvait] pas être la dépense publique ». Le candidat à la primaire PS a préféré proposer une « véri­table réforme de l’Education natio­nale, une nou­velle réforme des retraites plus adap­tée au par­cours indi­vi­duel de cha­cun, une retraite à la carte ».

Car « la dépense publique, que ça soit à tra­vers de nou­veaux postes dans l’éducation ou dans la police[…], et les vieilles idées des années 70 : 35h, retraite à 60 ans, ce n’est plus possible », a affirmé Manuel Valls, indiquant qu’il « ne s’adressait pas qu’à François Hollande ».