Dans une interview publiée dans Paris Match ce jeudi, Luc Chatel a affirmé que « l’absence de cours, le samedi matin, restera un acquis », invalidant l’une des préconisations du comité de pilotage sur les rythmes scolaires. Dans un rapport remis au ministre en juillet dernier, le comité avait proposé de mettre fin à la semaine de quatre jours en étalant les heures de cours sur « au moins neuf demi-journées, dont, à l’école élémentaire, une demi journée supplémentaire de trois heures d’enseignement (le mercredi ou le samedi) ».

Visant « une réforme globale [des rythmes scolaires] pour la rentrée 2013 », le ministre a indiqué qu’il annoncerait « à l’automne ce qui est faisable tout de suite, plus tard, ou ce qui ne l’est pas ».