Dans un communiqué publié hier, l’Assemblée des dépar­te­ments de France (ADF) a exprimé son inquiétude face à la « baisse continue » de moyens et a appelé le gouvernement à « redonner à l’éducation la priorité qui devrait être la sienne ».

Le président de l’ADF Claudy Lebreton a déploré les conséquences des suppressions de postes sur « le nombre d’élèves par classe, le soutien aux enfants en difficulté, et le maintien des enseignements optionnels », notamment dans les établissements des zones difficiles. Il a également rappelé que « la rentrée dans les collèges se fait grâce à l’engagement de plus en plus important des conseils généraux », notamment dans les transports scolaires, la cantine et les outils numériques.