Un lundi matin, au lycée François Mitterrand, quatre enseignants sont pris en otage par une horde d’élèves en furie. Dans l’impossibilité de sortir de la salle des profs sous peine d’être bombardés de petits-suisses, ils tentent de se sortir de ce mauvais pas sans faire appel aux autorités. Entre conseils de classe improvisés, problèmes de plomberie, tentatives ratées de négociation avec les élèves, une angoissante question se profile pour le quator de choc : parviendront-ils à s’échapper avant la sonnerie de 17h ?

Le scénario peut paraître simpliste, mais devient rapidement prétexte à un passage au vitriol des réalités du monde enseignant. La machine Education nationale, l’âge de la retraite ou les conseils de classe sont tour à tour égratignés par une équipe pédagogique caricaturale à souhait, Yvonne, la proviseur hystérique, Virgile, le prof de littérature emprunté, Nadine, la bimbo blonde écervelée qui enseigne les maths et Robert le prof de sport balourd et obsédé.

Les comédiens survoltés font preuve d’une énergie incroyable et aucun temps mort n’est à déplorer durant l’heure et quart de représentation. On peut parfois avoir l’impression qu’ils tombent dans l’exagération, mais est-ce vraiment le cas ?

« Les prof sont fatiguai », tous les dimanches à 18h au théâtre Darius Milhaud. Jusqu’au 18 décembre.

Retrouvez « les profs son fatiguai » sur Facebook.