Dans son nouvel ouvrage « Le pire est de plus en plus sûr », Natacha Polony évoque le « cauchemar » que pourrait devenir l’école si le système éducatif poursuivait son évolution actuelle. Dans le système scolaire de 2020 dépeint par la journaliste, le rôle du ministre se borne à « fixer les normes d’évaluation et les modalités de contrôles éventuels », les élèves fortunés se tournent tous vers le privé car les établissements « à financement uniquement étatique » ne peuvent plus assurer un enseignement de qualité.

Natacha Polony souhaite dénoncer dans ce livre « les conséquences probables des réformes que réclament les principaux partis politiques », et les « similitudes frappantes » entre les propositions des différents partis politiques pour l’éducation.