UMP et PS raffinent leurs programmes éducation pour 2012

L'UMP et les candidats à la primaire socialiste précisent en ce moment leurs intentions pour l'éducation, en vue de la campagne présidentielle de 2012.

« Nous voulons que les enseignants soient plus disponibles pour les élèves en échange d’une meilleure rémunération », a déclaré Bruno Le Maire samedi dernier, lors du campus de l’UMP à Marseille. Le ministre de l’Agriculture, de l’Alimentation, de la Pêche, de la Ruralité et de l’Aménagement du territoire a été chargé de concevoir le projet UMP pour l’élection présidentielle de 2012, dont il a présenté « les grandes lignes » lors de l’université d’été du parti, du 2 au 4 septembre.

Concernant la revalorisation du salaire des enseignants, le ministre estime que « Luc Chatel fait des efforts considérables, mais (qu’)on peut aller plus loin ». Le détail de nouveaux volumes horaires pour les enseignants, et du montant de la revalorisation qui l’accompagnerait, seront rendus publics « fin novembre-début décembre ». Le ministre propose par ailleurs de faire de la personnalisation des parcours scolaires, déjà encouragée par Luc Chatel, « une priorité majeure pour le prochain quinquennat. » Jean-François Copé, secré­taire géné­ral de l’UMP, a fait écho à ces propos en affirmant hier que le col­lège unique « n’était pas tenable ».

Les candidats à la primaire socialiste François Hollande et Ségolène Royal ont eux aussi avancé leurs propositions pour l’école cette semaine. En visite hier dans une école pri­maire de Tours, François Hollande a affirmé vouloir « arrê­ter l’hémorragie » des postes dans l’Education natio­nale. Il propose un « plan d’urgence » s’étalant sur plusieurs années, pour recréer des postes d’enseignants dès la rentrée 2012. Comme Martine Aubry, il sou­haite également « répar­tir dif­fé­rem­ment les ensei­gnants là où les besoins sont les plus criants ».

Ségolène Royal a pour sa part formulé lundi « quatre solu­tions concrètes » pour amé­lio­rer la qua­lité de l’éducation en France. La pré­si­dente de la région Poitou-Charentes souhaite rétablir « l’année de for­ma­tion pro­fes­sion­nelle », « sécu­ri­ser une ren­trée 2012 pai­sible » avec un mora­toire sur les sup­pres­sions de postes pré­vues pour la prochaine ren­trée, « rendre l’école effi­cace et juste pour tous les élèves » en encourageant l’innovation et l’autonomie, et enfin créer « un nou­veau métier d’éducateur et accom­pa­gna­teur des ensei­gnants pour mieux enca­drer les élèves ».

Alors que l’éducation s’annonce comme un enjeu politique majeur pour 2012, Le Monde et Rue89 proposent un panorama des programmes pour l’éducation des candidats à la primaire socialiste et des principaux candidats à la présidentielle.

Source(s) :
  • AFP, AEF, leMonde.fr, Rue89, Liberation.fr, cahiers-pedagogiques.com

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.