Le Québec a décidé d’investir 23,7 millions de dollars (17 millions d’euros) pour doter chacune de ses classes d’un tableau numérique, et chaque enseignant d’un ordinateur portable.

Cette décision fait suite aux déclarations en février dernier du premier ministre du Québec, Jean Charest : « Nous allons rapprocher l’école de nos jeunes », avait-il annoncé, et les jeunes « sont attirés par les nouvelles technologies. C’est leur univers. L’école doit s’inscrire dans cette réalité. »

Ce plan d’équipement baptisé « L’école 2.0 : la classe branchée » prévoit 16,3 millions de dollars (11,7 millions d’euros) pour l’achat de 5.438 tableaux numériques interactifs au prix unitaire maximum de 3.000 dollars (2.150 euros), et 7,4 millions de dollars (5,3 millions d’euros) pour l’acquisition de 7.400 ordinateurs portables coûtant au plus 1.000 dollars (717 euros) chacun. Une enveloppe de 200.000 dollars (143.000 euros) sera par ailleurs allouée au développement d’un ENT et de « ressources didactiques numériques ».

En France, seuls 27.000 tableaux blancs interactifs (TBI) étaient en service en 2009 (18.600 dans le secondaire et 8.400 dans le primaire, soit un taux d’équipement de 6% tous types d’établissements confondus), avec 50.000 de plus prévus pour 2010.