Rentrée scolaire 2011 : les grandes priorités

Adressée le 5 mai aux acteurs de l’Education Nationale, la circulaire fixe les priorités d’action du ministère pour la rentrée 2011. Elle se concentre sur plusieurs points : améliorer les résultats des élèves et le climat scolaire, mieux accompagner les enseignants pour promouvoir l’excellence et lutter contre les inégalités.

Parue au B.O. n°18, la circulaire (1) rappelle les priorités du ministère de l’Education nationale pour la rentrée 2011. Avec un premier objectif commun à tous les acteurs de l’Ecole : améliorer les acquis des élèves, significativement et à tous les niveaux de la scolarité. Une priorité  toujours plus cruciale, à l’heure où les résultats d’enquêtes démontrent la performance moyenne du système éducatif français comme les écarts entre les élèves suivant leur cadre social et culturel.

Une école du socle commun

Tous les acteurs du système éducatif doivent concentrer leurs efforts pour faire acquérir les savoirs fondamentaux aux élèves, regroupés dans un socle commun de connaissances et de compétences.

Français, mathématiques, sensibilisation à une première langue étrangère : les progrès des élèves sont suivis en continu de l’école maternelle au collège, grâce notamment au livret personnel de compétences. Sa version informatisée sera généralisée à l’école primaire. En 2011-2012, aux évaluations nationales menées en CE1 et CM2 s’ajoute une nouvelle évaluation expérimentée en 5ème, dans les collèges volontaires.

Grand axe de travail de la rentrée, la réforme du lycée se poursuit, avec la mise en place des nouvelles premières générales et technologiques et de la nouvelle terminale professionnelle. Le nouveau lycée doit permettre aux lycéens de se spécialiser plus progressivement. La nouvelle classe de seconde doit être consolidée, les stages passerelles et de remise à niveau développés. L’attention doit être maintenue sur l’accompagnement personnalisé et le tutorat.

Des dispositifs innovants pour l’égalité des chances

Pour continuer à lutter contre les inégalités, différents dispositifs innovants sont consolidés en 2011. Le programme national d’éducation prioritaire ECLAIR (2) expérimenté dans une centaine de collèges, est élargi  à la rentrée 2011 au 1er degré et à la plupart des collèges des réseaux ambition réussite (RAR). Les internats d’excellence, pour les élèves motivés du collège à l’enseignement supérieur devront proposer 20 000 places. Les ERS continuent à  lutter contre le décrochage en proposant une scolarité aménagée à des collégiens perturbateurs.

De plus en plus d’élèves handicapés poursuivent leur scolarité au collège, puis au lycée. Les dispositifs collectifs de scolarisation ULIS (3) se développent et les professeurs non spécialisés sont mieux informés et accompagnés pour les accueillir (4). L’École encourage leur accès à l’enseignement supérieur.

Afin d’impliquer les élèves dans leurs choix d’orientation, au collège et au lycée, le parcours de découverte des métiers et des formations se déroule à la fois dans les enseignements disciplinaires et sur des temps spécifiques d’information.

Accompagner les professeurs

Depuis la rentrée 2010, les enseignants sont recrutés avec un niveau de qualification plus élevé, de niveau bac+5. Cette réforme nécessite un accompagnement renforcé des nouveaux enseignants dès le début de leur année de stage, par les chefs d’établissement et les corps d’inspection. Ils consolident alors leurs compétences professionnelles et sont formés à la conduite de classe.

Afin d’accompagner et former ces enseignants, le ministère facilite la diffusion des usages numériques et propose des ressources adaptées. Elles s’appuient sur les apports de la recherche scientifique et universitaire. Les académies peuvent mobiliser la formation à distance et en ligne, par exemple avec l’outil Pairform@nce.

L’établissement scolaire, pivot du système éducatif

Pour garantir un cadre de travail plus serein, chaque établissement doit favoriser la transmission des valeurs fondamentales portées par l’Ecole et la République, et ce dès l’école primaire. La lutte contre toutes les discriminations et contre le harcèlement scolaire est au cœur des priorités d’action. Le dialogue avec les parents, facilité par des outils comme la mallette et les réseaux d’écoute, joue un rôle primordial dans la lutte contre l’absentéisme et le décrochage scolaire. La pratique artistique et culturelle s’inscrit dans chaque projet d’établissement.
Côté santé, le programme pour 2011-2015 vise à améliorer l’hygiène de vie, l’éducation à la sexualité, la prévention des conduites addictives, la prévention du mal-être et la formation aux premiers secours.

Afin d’encourager les performances des établissements, maillons essentiels du système éducatif, leur autonomie est renforcée. Ils peuvent ainsi mettre en place des innovations et des expérimentations, pédagogiques et éducatives, pour s’adapter au plus près aux besoins des élèves. Ils pourront s’appuyer sur le conseil pédagogique et nouer des partenariats afin d’enrichir leur projet pédagogique. Au lycée, l’organisation en réseaux d’établissements est encouragée et le conseil de la vie lycéenne (CVL) sera systématiquement consulté dans le cadre de la réforme du lycée.

Concilier l’école pour tous et la réussite de chacun

Chaque élève doit disposer d’un corpus commun de connaissances et de valeurs à la fin de la scolarité obligatoire. Il s’agit de « concilier l’Ecole pour tous et la réussite de chacun ». Dans ce but, 3 axes d’action sont donnés : accorder une priorité absolue à la maîtrise des savoirs fondamentaux, personnaliser les parcours des élèves tout en laissant une plus grande liberté d’action aux établissements scolaires, dans le double dessein de promouvoir l’excellence et de lutter contre les inégalités.

Note(s) :
  • (1) Pour la première fois, la circulaire de rentrée est interactive : elle renvoie vers Eduscol, Educnet et education.gouv.fr et son annexe vers les textes règlementaires du Bulletin Officiel.
  • (2) Ecoles, collèges et lycées pour l’ambition, l’innovation et la réussite.
  • (3) Unités localisées pour l’inclusion scolaire.
  • (4) Des pôles pour l’accompagnement à la scolarisation des jeunes sourds (PASS) ont été ouverts.

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.