Dans un entretien publié par Les Echos ce mardi, Laurent Wauquiez estime que la France a réalisé « des progrès sensibles » dans le top 500 des universités de Shanghai cette année. Selon le ministre de l’Enseignement supérieur, la France était « très mal positionné[e] » dans le classement en 2006, « avec 6 établissements », mais est « revenu[e] à 8 cette année ».

Laurent Wauquiez attribue notamment ces « progrès sensibles » aux « réformes de structures qui ont été faites avec la loi LRU » et prévoit « un saut important » dans le classement ces prochaines années, grâce à la politique de rapprochement des universités. Selon le ministre, quatre regroupements pourraient ainsi rejoindre le top 50 (Paris Sciences et Lettres Etoile, Saclay, les PRES Paris Cité et Sorbonne Universités).