A la rentrée universitaire, le ministre de l’Enseignement supérieur Laurent Wauquiez veut faire des conventions de stages abusives (hors cursus) « un point de vigi­lance pri­mor­dial ». Il espère ainsi « lut­ter contre l’enchaînement des sta­giaires sur un poste qui devrait être un CDI », et « sou­haite que les contrôles exer­cés par l’inspection du tra­vail se dur­cissent ».

Le ministre a pointé du doigt les « jeunes qui s’inscrivent à la fac uni­que­ment dans le but [d’obtenir des conventions de stages] », ce qui pour lui « n’a pas de sens ». Il a rappelé que le seul modèle de stage est celui qui « per­met d’acquérir des com­pé­tences en appli­quant ce que vous avez appris en cours ».

Depuis sep­tembre 2010, un décret conçu pour éviter les abus comme l’exploitation des sta­giaires et les conven­tions bidons inter­dit les stages qui ne sont pas « inté­grés à un cur­sus pédagogique ».