Vincent Morette, élu SE-Unsa Orléans-Tours, déclare sur le blog éducation du Monde être choqué par la « dégradation continue » ces dernières années de la mutation des enseignants. Vincent Morette a participé aux commissions paritaires qui statuent sur les demandes de mutations des enseignants. S’il indique que « pour les grosses disciplines comme anglais, maths, français… les académies sont plutôt ouvertes », il dénonce un aggravement de la situation dans certaines « disciplines et académies où les mutations sont complètement bouchées ».

Par exemple, selon Vincent Morette, la technologie dans l’académie de Nancy-Metz, dans laquelle il est « impossible [d’] entrer depuis environ 5 ans, même avec un rapprochement de conjoints. »