L’Unsa-Education, deuxième fédération de l’éducation, demande la « réou­ver­ture excep­tion­nelle » des registres d’incrip­tion aux concours enseignants 2012 du second degré, afin de don­ner une nou­velle chance aux étudiants qui ne se sont pas ins­crits en rai­son d’un pro­blème de calendrier. En effet, quelques résul­tats défi­ni­tifs du Capes et de l’agré­ga­tion pour la ren­trée 2011 n’ont été connus qu’après la clô­ture, le 12 juillet, des ins­crip­tions aux concours 2012.

L’Unsa Education « trou­ve­rait aber­rant que des can­di­dats admis­sibles à la ses­sion 2011 ne puissent pas se repré­sen­ter à la ses­sion 2012, au risque de les voir s’écarter défi­ni­ti­ve­ment des métiers de l’enseignement alors même que la ques­tion des viviers de recru­te­ment se pose avec acuité ».