Dans une interview vidéo publiée en 2009 sur Dailymotion, Philippe Joutard, professeur d’histoire à l’université et ancien recteur des académies de Besançon et de Toulouse affirme que « l’école n’a pas à se soumettre ou à s’opposer » aux technologies de l’information et de la communication pour l’enseignement (TICE), mais à « en tenir compte, à intégrer ces technologies » comme une réalité de notre temps. Autrement, l’école court le risque de devenir « complètement inefficace ».

Or, il y a pour lui « un retard des enseignants (…) par rapport aux attentes qu’on peut avoir ». Certains craignent notamment que ces nouvelles technologies changent le rapport enseignant-enseigné. Pour certains professeurs, il y a encore « le magister qui sait tout, et puis les autres ». Philippe Joutard les oppose à d’autres enseignants plus dynamiques, qui ont déjà réalisé que tout enseignement est d’une certaine façon interactif, et que l’on apprend toujours de ses élèves.