L’Unef, première organisation étudiante, a dénoncé dans son rapport annuel les frais d’inscription « illégaux » de 28 universités sur 83. L’an dernier, elles étaient déjà 26. Les droits d’ins­crip­tion fixés par arrêté minis­té­riel s’élèvent pour la ren­trée 2011 à 177 euros en licence, 245 euros en mas­ter et 372 euros en doctorat. Les universités épinglées par l’Unef y adjoignent des frais annexes, au titre de frais de dossiers par exemple, ou en rendant plus chère l’inscription dans des filières professionnalisantes : IAE (Institut d’administration des entre­prises), licences et mas­ters pro­fes­sion­nels. Ces frais supplémentaires atteignent plus de mille euros dans quatre uni­ver­si­tés : 1.750 euros à Grenoble-2, 2.255 euros à Pau, 2.755 euros à Toulouse-1 et 4.555 euros à Aix-Marseille-3.

Le ministre de l’Enseignement supé­rieur, Laurent Wauquiez, s’est engagé mer­credi à « tra­quer » et « inter­dire » ces frais d’inscription illégaux.