Près des deux tiers (63 %) des Français se disent favorables aux modifications préconisées par le comité de pilotage sur les rythmes scolaires, qui a remis son rapport à Luc Chatel le 4 juillet dernier. C’est en tout cas ce qui ressort d’un sondage réalisé par l’Ifop pour l’hebdomadaire Dimanche Ouest-France. Mais, selon la même enquête réalisée par Internet du 5 au 7 juillet auprès d’un échantillon de 1 005 personnes âgées de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas, cette proportion est inférieure à la moitié (48 %) chez les parents.

Pour réduire les horaires quotidiens de classe du CP à la 5ème, actuellement parmi les plus élevés d’Europe, le comité de pilotage s’est déclaré favorable à un raccourcissement de deux semaines des vacances scolaires d’été, avec un retour à la semaine des quatre jours et demi en primaire et une pause déjeuner d’une heure et demie. Il recommande également de porter les vacances de la Toussaint à deux semaines.

Jugeant ces propositions « consensuelles », Luc Chatel a d’ores et déjà annoncé vouloir entamer des « concertations » avec les syndicats d’enseignants sur la durée des vacances et la pause déjeuner. Les premières décisions pourraient être annoncées « à l’automne » et appliquées à la rentrée 2013. Le plafonnement des horaires quotidiens de classe et le retour à la semaine de quatre jours et demi en primaire sont qualifiés de mesures plus « complexes à mettre en œuvre, qui méritent un approfondissement ».

Réagissant à ces propositions, l’Association des maires de France s’était déjà déclarée, la semaine dernière, favorable au principe du retour à une semaine scolaire étalée sur une plus longue période. Frédéric Lefebvre, le secrétaire d’Etat au Tourisme s’est pour sa part inquiété de l’effet d’un raccourcissement des vacances estivales sur le prix des locations saisonnières.