La campagne de communication lancée par le ministère de l’Education nationale n’aura pas convaincu : d’après les résultats d’admission au Capes externe, le nombre d’admis au concours est inférieur au nombre de postes ouverts. Dans certaines sections, l’écart est particulièrement important : ainsi, en anglais, 658 candidats ont été admis pour 790 postes ouverts, et en lettres classiques, 77 ont été admis pour 185 postes.

Dans un communiqué daté du 11 juillet, le Snes-FSU déplore le « contexte de baisse très inquiétante du nombre d’inscrits aux concours » et appelle à signer la pétition « devant l’urgence de recruter à hauteur de tous les postes ouverts ». Le syndicat rappelle également avoir adressé en janvier des recommandations à la DGRH du ministère pour « combler les postes non pourvus », restées jusque là « sans réponses ».