Selon Philippe Fatras, inspecteur académique de Paris, les jurys n’auraient pas subi de pressions de la part de l’inspection pour repêcher les élèves ayant obtenu moins de 9/20 au brevet des collèges. Le Snes-FSU avait accusé hier les inspecteurs pédagogiques d’avoir donné « des consignes précises » aux présidents de jury afin d’attribuer le diplôme à « des candidats qui étaient très loin d’avoir obtenu la moyenne de 10 sur 20, […] jusqu’à 8,5 de moyenne ».

Philippe Fatras admet cependant que « les élèves qui ont obtenu au-dessus de 9,5 sont presque sûrs d’être admis, […] sinon les commissions auraient des milliers de dossiers à examiner. »