Luc Chatel veut bien « adapter » le bac, mais pas le « révolutionner »

"Très attaché" au baccalauréat, Luc Chatel envisage cependant d'introduire plus de contrôle continu dans l'examen.

Dans une interview accordée à Libération hier, Luc Chatel a annoncé qu’il n’était « pas opposé » à la prise en compte de notes de contrôle continu au baccalauréat. « D’ailleurs, ça se pratique déjà avec les TPE et l’EPS », a déclaré le ministre de l’Education nationale. « Et en 2013 pour les S et ES, on va introduire une épreuve orale de langue vivante 1 avec du contrôle continu ». Cependant, « très attaché à un examen national qui soit le même partout », le ministre a affiché sa réticence à toucher à l’organisation du baccalauréat : « L’adapter, oui, le révolutionner, non », a-t-il déclaré lors de l’interview.

Egalement interrogé sur la sanctuarisation de l’école primaire en 2012, Luc Chatel est resté vague : « Ce n’est pas tranché, a-t-il déclaré. Le président a dit qu’il y aurait autant de classes qu’en 2011. […] Mais il y aura tout de même des suppressions en primaire ».

Les commentaires sont fermés .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.