Nicolas Sarkozy a déclaré jeudi lors d’une table ronde sur l’éducation tenue à Plaisir (Yvelines) qu’il fallait passer du « collège unique » au « collège pour tous ». Le président de la République a notamment défendu la multiplication des « passerelles » entre l’enseignement général et l’enseignement professionnel, ainsi que « la personnalisation des parcours scolaires ». « L’égalité républicaine, ce n’est pas traiter tout le monde de la même façon mais traiter chacun selon ses différences », a-t-il affirmé.

En conclusion, il a proposé de « sortir des débats idéologique parfaitement dépassés », et demandé « qu’on laisse plus faire les acteurs de terrain et [qu’on fasse] moins de circulaires ».