Baccalauréat : les suites des fuites

L'enquête sur l'origine de la fuite lors de l'épreuve de maths du bac S progresse, mais cela ne suffit pas à atténuer le mécontentement général.

Trois personnes étaient en garde à vue ce vendredi matin dans le cadre de l’enquête sur les fuites au baccalauréat scientifique, et une quatrième serait en cours d’identification.

Selon des sources policières, les trois personnes en garde à vue seraient deux frères, âgés de 21 et 25 ans, présentés par le ministère comme les « auteurs présumés » de la divulgation sur Internet de l’exercice de probabilités de l’épreuve de maths de la série S, ainsi qu’un jeune homme qui leur aurait fourni la photographie du sujet. Selon Europe 1, les enquêteurs cherchent désormais à remonter jusqu’à l’auteur de la photo.

Ces progrès de l’enquête sont cependant loin de calmer les esprits. Plusieurs lycéens, à Paris et en province, ont notamment saisi la justice – tribunal administratif et Conseil d’État – pour s’opposer à la décision prise par Luc Chatel de faire noter les élèves sur trois exercices au lieu de quatre, plutôt que de faire repasser l’épreuve. Une pétition en ligne demandant au ministère de reconsidérer sa décision avait, selon ses initiateurs, déjà recueilli plus de 10.500 signatures hier en milieu d’après-midi.

Par ailleurs, de nouveaux soupçons de fuites ont été révélés par RTL, concernant les épreuves d’anglais et de physique du bac S : la veille de l’examen, des lycéens auraient reçu des textos contenant l’énoncé des sujets. Le ministère « a demandé une enquête administrative » à propos de ces éventuelles nouvelles fuites. Mais parents d’élèves, associations de lycéens, syndicats d’enseignants ou de chefs d’établissement réclament désormais massivement une réforme de fond de l’examen. Luc Chatel a d’ailleurs admis qu’il fallait « réfléchir à l’organisation du bac et à la sécurisation plus forte des épreuves ».

Source(s) :
  • Reuters, 20minutes.fr, France-Soir, Parismatch.com, nouvelObs.com, Europe1.fr, leMonde.fr, lePoint.fr, RTL.fr

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.