C’est à Autun (Saône-et-Loire) que se trouverait la plus ancienne université de France. Plus exactement : de Gaule, car les vestiges découverts sous un parking de la ville dateraient de 100 à 200 ap. J.-C.

Le terme d’université n’est pas non plus exact, puisque le mot date du Moyen-Âge. Mais il s’agirait « d’un lieu d’enseignement de haut niveau, destiné à l’élite », selon Yannick Labaune, responsable du service municipal d’archéologie. « A la manière des collèges aristocratiques anglais où l’on pratique le sport et les matières théoriques ».

Les vestiges, dont seuls 10% ont pu être explorés, sont constitués de deux espaces de 50 mètres sur 20, entourés de colonnes et de galeries couvertes. Yannick Labaune est convaincu qu’il s’agit des célèbres « écoles méniennes », dont l’historien latin Tacite (55-120) disait qu’elles accueillaient « les plus nobles rejetons des Gaules ».

La découverte est notable, car Autun -alors Augustodunum- était l’une des villes les plus importantes de la Gaule romaine. Mais en attendant une décision du service régional d’archéologie de poursuivre ou non les fouilles, qui pourraient s’étaler sur plusieurs années, le site a de nouveau été enseveli.