Nouveau pas vers une réforme de l’évaluation des enseignants

S'appuyant sur un récent rapport, Luc Chatel a confirmé son intention de réformer avant la fin de l'année l'évaluation des enseignants

Luc Chatel veut entamer les négociations sur la réforme de l’évaluation des enseignants, sur la base des résultats d’une consultation menée auprès de 4600 professeurs. Un rapport les consignant lui a été remis la semaine dernière par le cabinet de conseil privé Alixio, dirigé par l’ancien conseiller social de Nicolas Sarkozy. Le document préconise notamment de mieux prendre en compte la performance qui, actuellement, « n’influe souvent qu’à la marge » sur la notation des professeurs.
Il recommande en particulier des inspections plus fréquentes, avec une moindre part donnée à la note de l’inspecteur et une meilleure prise en compte du travail en équipes. L’enseignant ferait l’objet d’« un suivi régulier » et devrait aussi rédiger tous les quatre ou cinq ans « une lettre de mission » ou « contrat de progrès », comparable aux « feuilles d’objectifs en vigueur dans le privé ».
Si la nécessité de revoir le système actuel est reconnue par tous, le calendrier est d’ores et déjà jugé trop serré par les syndicats d’enseignants, notamment en raison des élections professionnelles qui doivent se tenir les 13 et 20 octobre. Interrogée sur France Info, Josette Théophile, la DRH du ministère reconnaissait d’ailleurs qu’il reste pas mal de travail : « On va devoir, et c’est une forte attente, clarifier et s’accorder sur les critères. Mais je pense que ce qu’il faut regarder c’est, évidemment, l’efficacité de l’action de l’enseignant par rapport aux progrès des élèves ».
Toujours sur France Info, le pédagogue Philippe Meirieu redoute « un risque de caporalisation et de division du monde enseignant ». Il souhaite donc que l’inspecteur devienne un interlocuteur « qui donne des conseils dans la durée, et accompagne à la fois des personnes et des équipes ». Enfin, pour le Snes-FSU, premier syndicat du secondaire, le ministère cherche à « dissimuler la dévalorisation des métiers de l’Éducation en développant les mesures individuelles ».

Source(s) :
  • AFP, les Échos, le Figaro, France-Info.com, le Parisien, 20 minutes, ActuaLitté.com, la Tribune, EducPros.fr

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.