Suite aux accusations de fraude lancées par les correcteurs de l’épreuve E5 du BTS NRC d’Ile-de-France, Vincent Goudet, direc­teur du Service inter­aca­dé­mique des exa­mens et concours, a annoncé le report de la correction des copies.

Les correcteurs ont en effet massivement refusé d’en assumer la notation au vu des conditions dans lesquelles s’est déroulé l’examen, remontées par certains candidats. Livres et cahiers ouverts pendant l’épreuve, utilisation de téléphones connectés à Internet, aller-retours incessants aux toilettes, usurpation d’identité ou même corruption de surveillants font parties des fraudes remontées par les étudiants.

Une enquête administrative a été ouverte pour « véri­fier la réa­lité des accu­sa­tions les plus graves », d’après Vincent Goudet.