Dans une lettre ouverte adressée au ministre de l’Education nationale, Christine Boutin exprime « sa vive inquiétude » face à la place « d’un enseignement directement et explicitement inspiré de la théorie du genre » dans les nouveaux manuels de SVT de 1ère ES et L. Selon cette théorie, le système de genre féminin/masculin et l’identité ne seraient pas innés mais contruits par la société et la culture.

Alors que l’étude des inégalités homme/femme a été intégré au programme de SVT des classes de première, Christine Boutin s’insurge contre l’imposition « d’une certaine vision de l’homme et de sa sexualité […] qu’il ne relève pas du rôle de l’Education nationale d’inculquer ».