Le potentiel candidat socialiste à la présidentielle François Hollande a dévoilé les grandes lignes de son projet dans un entretien accordé au Parisien et publié ce mercredi. Il y précise notamment quelques-unes de ses ambitions pour l’éducation.

Interrogé sur les fermetures de classe, François Hollande s’estime « réaliste » en affirmant « qu’il n’est pas choquant que l’on ferme les classes lorsqu’il y a trop peu d’élèves ». En revanche, il désire « renforcer l’encadrement dans les écoles surchargées des quartiers populaires ». Quant à la politique de non-remplacement d’un fonctionnaire sur deux, elle est vivement critiquée par le favori du PS, puisque selon lui « il y a des secteurs, comme l’Education, où nous avons besoin de personnel ».