Journée de recrutement de profs remplaçants avec Pôle emploi à Paris

L'académie de Paris a organisé jeudi 26 mai une grande journée de recrutement de professeurs remplaçants avec Pôle emploi. VousNousIls était sur place.

A dix heures, quelques centaines de personnes attendent déjà devant le CIO Mediacom du XIVème arrondissement, où le rectorat de Paris organise une journée de recrutement de professeurs non titulaires avec Pôle emploi.

Les syndicats du secondaire, banderoles au vent, rappellent aux journalistes présents et aux candidats que les vacataires sont mal payés, « corvéables à merci », et n’ont droit ni aux congés payés ni aux allocations de transport. Leurs tracts s’arrachent, mais aucun candidat ne fait demi-tour. « Les syndicats ont raison », commente Amélie, 29 ans et admissible au Capes. « Mais si je n’ai pas le concours, je préfère avoir un travail comme ça que rien du tout… »

Dans la file d’attente qui s’étend sur le trottoir, les gens comparent leurs informations pour être sûrs de n’avoir rien oublié. « Je cherchais déjà un job de prof, j’ai reçu un mail de Pôle emploi qui m’a demandé de me présenter ici », explique un grand baraqué. Son voisin n’écoute pas, piétine sur place : « Ca n’avance pas ! » Une jeune femme serrée de toutes parts écrit une lettre de motivation debout, à la va-vite : « J’ai dû ressortir parce qu’il me manquait la lettre… » « Moi, c’était l’original de mon diplôme. C’est vache de demander ça, je crois même que c’est illégal de demander l’original ! J’ai dû rentrer chez moi le chercher. »

Deux heures d’attente pour un entretien

A ce moment, un syndicaliste compatissant explique aux personnes en bout de file que les convocations se font par matière. Mais comme ces appels ne sont pas relayés à l’extérieur, personne ne sait quand se présenter. « C’est vraiment mal organisé ! » « Ce n’est pas « mal » organisé, c’est juste pas organisé » soupire un jeune homme en costume. Tout le monde se serre près de l’entrée pour mieux entendre les appels de matière. Un employé nerveux sort du bâtiment et annonce que pour la plupart des disciplines, l’attente est de deux heures pour un entretien avec un inspecteur.

Peu après, une conseillère Pôle emploi brave la foule pour récupérer des dossiers. « Même si vous n’avez pas d’entretien, laissez-moi une copie de votre dernier diplôme et votre CV, ou juste votre CV. Le rectorat s’est engagé devant les médias à recontacter chacun d’entre vous, » affirme-t-elle avec une pointe de scepticisme. Elle est immédiatement prise à partie. « Vous pourriez assumer votre mauvaise organisation ! » La conseillère s’énerve : « Je ne suis qu’une employée, je n’assume rien du tout ! Pôle emploi a diffusé des annonces auxquelles il fallait répondre, et nous n’avons même pas validé 300 personnes. C’est la presse qui a donné l’adresse. » L’adresse était pourtant affichée sur le site de Pôle emploi, dans une interview de Benoît Verschaeve, DRH de l’académie de Paris.

Parqués comme du bétail pendant des heures

Après plusieurs heures d’attente, certains candidats rentrent, au compte-gouttes. Derrière un comptoir, des conseillers prennent leurs documents et les font à nouveau patienter sur des chaises, avant un entretien de vingt minutes avec un inspecteur pédagogique de leur matière. Ceux qui n’ont pas tous les documents nécessaires sont invités à contacter directement le rectorat, par mail… « Ca valait la peine de faire le déplacement ! On a tous fait des études ici, on mériterait peut-être de ne pas être parqués comme du bétail pendant des heures. »

Texte et photos : Quentin Duverger

1 commentaire sur "Journée de recrutement de profs remplaçants avec Pôle emploi à Paris"

  1. ifig  3 juin 2011 à 14 h 04 min

    On va remonter au classement PISA, je sens ça…Signaler un abus

    Répondre

Partagez votre avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée .

Modération par la rédaction de VousNousIls. Conformément à la loi relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour exercer ce droit adressez-vous à CASDEN Banque Populaire, VousNousIls.fr, 91 Cours des roches, Noisiel, 77424 Marne La Vallée Cedex 2.