[vid site= »dailymotion » id= xirm38]

Evoquer le scandale DSK avec de jeunes élèves est délicat, mais il semble difficile pour un enseignant d’échapper aux questions des enfants qui tentent de comprendre. Un reporter d’Europe 1 est allé à la rencontre d’une classe de CE1 et de leur enseignante pour découvrir de quelle manière le sujet était abordé en classe.

Les élèves se montrent très intéressés par l’affaire, chacun y allant de son interprétation : « C’est quelqu’un qui allait être le prochain président ! » affirme l’un tandis que l’autre soutient qu' »il vendait de la drogue ». Mais l’enseignante reconnaît éprouver des difficultés pour satisfaire la curiosité des élèves. S’il est difficile pour elle d’échapper aux questions, elle avoue faire preuve d’une « extrême prudence » : « Tous les gens pèsent leurs mots, donc dans une salle de classe on doit les peser encore plus ». Cependant, cela lui permet également d’aborder des notions importantes avec ses élèves. « Homme politique, droite-gauche, police, arrestation… » : l’enseignante pose des repères, mais avoue ne pas pouvoir « vraiment aller plus loin ».