Sur la base du principe de précaution, un rapport de la Commission de l’environnement du Conseil de l’Europe propose l’interdiction des téléphones mobiles et du WiFi dans les écoles et les salles de classe, pour lutter contre l’exposition des enfants à des appareils générateurs de champs magnétiques.

La commission rappelle qu’attendre « des preuves cliniques et scientifiques avant de prendre des mesures contre des risques identifiés peut entraîner des coûts importants pour l’économie et la santé, comme cela a déjà été le cas avec l’amiante, l’essence au plomb et le tabac. »

Les plus jeunes devraient donc être protégés des champs magnétiques et des ondes des téléphones mobiles, en attendant que leurs effets exacts soient mieux connus. La commission suggère de mener des campagnes d’information interministérielles (Education, Environnement et Santé) ciblant les enseignants, les parents et les enfants, afin de les alerter sur les risques d’un usage précoce et prolongé des portables et autres appareils émettant des micro-ondes.