A l’occasion du e-G8, ce forum qui rassemble les pointures de l’Internet à Paris à la veille du G8, le magnat des médias Rupert Murdoch a souhaité voir la technologie transformer l’éducation.

Dans un discours repris par un blog du Figaro, le puissant homme d’affaires rappelle que « les avantages numériques rendent les travailleurs plus productifs (…) dans tous les domaines, sauf l’éducation. Les salles de classe ressemblent presque à celles de l’ère victorienne : un enseignant, face à une classe, avec un tableau noir. » Il y voit « l’abdication de notre responsabilité vis à vis de nos enfants et une limitation de notre avenir ».

Pour Rupert Murdoch, « la technologie ne remplacera jamais les enseignants » – mais il suggère par exemple d’utiliser « des outils d’analyse sophistiqués pour permettre aux enseignants de passer plus de temps sur ce qui compte ». Il rappelle par ailleurs que les nouvelles technologies de communication permettraient d’accueillir en classe des célébrités comme l’astrophysicien Stephen Hawking, ou le violoncelliste et ambassadeur de la paix pour l’ONU Yo-Yo Ma, pour le prix du téléchargement d’un mp3.